12 mai 2021

Deal Drivers: EMEA Q1 2021

En partenariat avec Mergermarket

Après une année 2020 volatile, la zone EMEA a globalement publié de bons chiffres relatifs aux transactions M&A des trois premiers mois de 2021. Cependant, après un quatrième trimestre 2020 remarquable, les fusions-acquisitions en France ont chuté au premier trimestre 2021, impactées par une troisième vague de Covid.

Le rapport révèle qu'il y a eu 193 transactions M&A en France au premier trimestre 2021, d'une valeur de 19,7 milliards d'euros, soit une baisse de 15% en volume et de 44% en valeur par rapport au trimestre précédent. On note aussi que les transactions ont chuté de 26% par rapport au premier trimestre 2020, avec un volume en baisse de 13% à 193 transactions. Cependant, les services financiers et les TMT ont réalisé de solides gains par rapport aux chiffres du premier trimestre 2020 ce qui est encourageant pour la suite.

Téléchargez le rapport Deal Drivers: EMEA Q1 2021 pour en savoir plus.

Ce que vous allez découvrir :

  • Résumé et perspectives du marché Européen
  • Les Deal Drivers des différents pays :
         Royaume-Uni & Irlande
         DACH
         France
         Pays Nordiques
         Italie & Péninsule Ibérique 
         Benelux
         Turquie, Moyen-Orient & Afrique 
         CEE & SEE
  • Le top 10 des deals annoncés par région et sous-région
  • Les meilleurs deals en volume et en valeur
  • Les meilleurs acquéreurs potentiels en volume et en valeur

 

Les Deal Drivers du monde entier

Vous souhaitez en savoir plus sur l'évolution des fusions et acquisitions dans le monde ? Lisez nos autres rapports concernant les Deal Drivers des régions EMEA, APAC et Amériques pour obtenir les toutes dernières informations sur les transactions M&A.

EN SAVOIR PLUS

Prêt à vous lancer ?

Vous pourriez aussi aimer :

Deal Drivers: EMEA HY 2022

Malgré de forts vents contraires, les fusions et acquisitions en Europe résistent à la pression : bien que le volume de transactions ait chuté de 19,7 % au premier semestre 2022 par rapport à l'année dernière, la valeur a à peine chuté. Quels secteurs et transactions ont stimulé l'activité M&A et pourquoi ? Cette tendance se prolongera-t-elle au deuxième semestre ?

M&A : vers la fin de l'embellie

Contre tout attente, la France compte un nombre de transactions plus élevé qu'au premier semestre 2021, ce qui a poussé certaines banques à agrandir leurs équipes ! Toutefois, on note une forte diminution de la valeur globale des transactions. Serait-ce un signe avant-coureur de la crise à venir ? Découvrez-en plus sur l’activité M&A des 6 derniers mois, sur les nominations du semestre et les perspectives à venir, dès maintenant et en exclusivité, dans le tiré à part des Echos Capital Finance.

Deal Drivers: EMEA Q1 2022

Après une excellente année 2021, les marchés des fusions et acquisitions du monde entier connaissent un retour à des niveaux plus bas au premier trimestre 2022. La région EMEA n'a pas fait exception, avec une baisse des transactions en valeur et en volume. Néanmoins, tout n’est pas négatif. Découvrez les performances des fusions et acquisitions en Europe au premier trimestre 2022 et les perspectives pour le reste de l'année.