11 juillet 2022

M&A : vers la fin de l'embellie ?

Découvrez en exclusivité l'édition spéciale bilan M&A du 1er semestre des Echos Capital Finance. 

La spirale inflationniste, la hausse des taux d'intérêt et la guerre en Ukraine n'ont pas encore eu raison des transactions M&A en Europe, au premier semestre 2022. Amorcées pour la plupart en 2021, elles ont presque égalé en volume, comme en valeur, les records connus l'année dernière. La France ne fait pas exception, comptant un nombre de transactions plus élevé qu'au premier semestre 2021, ce qui a poussé certaines banques à agrandir leurs équipes !

Toutefois, on note une forte diminution de la valeur globale des transactions, qui s'explique par la réalisation de nombreux deals de taille moyenne. Serait-ce un signe avant-coureur de la crise à venir ? 

Du côté des fonds d'investissement, l'état d'esprit reste positif. La liquidité côté équity est bel et bien là et les fonds de private debt sont prêts à alimenter la machine small et mid-cap. Alors, devons-nous nous attendre à une reprise ou un ralentissement du business à la rentrée, en septembre ? Les investisseurs américains contribueront-ils à la performance globale des fusions et acquisitions en France au second semestre ? Qu'en est-il des opérations à effet de levier, vont-elles poursuivre leur trajectoire ? 

Cette édition spéciale analyse les fusions et acquisitions du premier semestre 2022 en France ainsi que les perspectives à venir :

  • Crible : Le M&A surfe encore sur la vague exceptionnelle de l'an dernier
  • Focus : La France du LBO a battu tous les records au premier semestre
  • Perspectives : La rentrée s'annonce moins florissante
  • People : Le mercato bat son plein pour les banques d'affaires et les fonds de non-coté

Découvrez-en plus sur l’activité M&A des 6 derniers mois, sur les nominations du semestre et les perspectives à venir, dès maintenant et en exclusivité, dans l'édition spéciale bilan M&A du 1er semestre des Echos Capital Finance.


K.S. Datasite



Prêt à vous lancer ?

Tu pourrais aussi aimer:

Deal Drivers: EMEA HY 2022

Malgré de forts vents contraires, les fusions et acquisitions en Europe résistent à la pression : bien que le volume de transactions ait chuté de 19,7 % au premier semestre 2022 par rapport à l'année dernière, la valeur a à peine chuté. Quels secteurs et transactions ont stimulé l'activité M&A et pourquoi ? Cette tendance se prolongera-t-elle au deuxième semestre ?

Deal Drivers: EMEA Q1 2022

Après une excellente année 2021, les marchés des fusions et acquisitions du monde entier connaissent un retour à des niveaux plus bas au premier trimestre 2022. La région EMEA n'a pas fait exception, avec une baisse des transactions en valeur et en volume. Néanmoins, tout n’est pas négatif. Découvrez les performances des fusions et acquisitions en Europe au premier trimestre 2022 et les perspectives pour le reste de l'année.

Deal Drivers: EMEA FY 2021

Les marchés Européens des fusions et acquisitions ont connu une forte activité en 2021, stimulés par un redémarrage économique. Cette demande réprimée a permis aux fusions et acquisitions d'atteindre de nouveaux sommets en Europe. Quels secteurs ont connu le plus d'activité et pourquoi ? découvrez-en plus dans notre dernier rapport.