13 février 2022

Deal Drivers: EMEA FY 2021


En partenariat avec Mergermarket

Les marchés Européens des fusions et acquisitions ont connu une forte activité en 2021, stimulés par un redémarrage économique. Ce dernier a eu un fort impact sur la confiance des investisseurs, des fonds d'investissement et a incité les Corporates à effectuer des transactions et réorienter leurs portefeuilles.

Cette demande réprimée a permis aux fusions et acquisitions d'atteindre de nouveaux sommets en Europe : une augmentation de 74% en valeur et de 43% en volume par rapport à l'année dernière. Quels secteurs ont connu le plus d'activité et pourquoi ?

Lisez notre dernier rapport pour en savoir plus sur les secteurs qui ont stimulé les transactions en 2021, incluant la toute dernière heat chart, les classements et les meilleures contreparties en valeur et en volume.

Téléchargez Deal Drivers: EMEA FY 2021 pour en savoir plus.

 

Deal Drivers Régionaux

Vous souhaitez en savoir plus sur l'évolution des fusions et acquisitions dans le monde ? Téléchargez nos autres rapports Deal Drivers des régions EMEA, APAC et Amériques pour obtenir les toutes dernières informations sur les transactions M&A.

En savoir plus

Prêt à vous lancer ?

Vous pourriez aussi aimer :

Deal Drivers: EMEA 2023 Outlook

Les fusions-acquisitions vont-elles rebondir en Europe en 2023 ? Ce nouveau rapport analyse les facteurs et les tendances qui influenceront les transactions l'année prochaine.

Deal Drivers: EMEA Q3 2022

Malgré les difficultés persistantes, comment les fusions et acquisitions se sont-elles déroulées en Europe au troisième trimestre 2022 ? A quoi devons nous nous attendre dans les mois à venir ? Découvrez-le dans notre dernier rapport.

1311150450
Deal Drivers: EMEA HY 2022

Malgré de forts vents contraires, les fusions et acquisitions en Europe résistent à la pression : bien que le volume de transactions ait chuté de 19,7 % au premier semestre 2022 par rapport à l'année dernière, la valeur a à peine chuté. Quels secteurs et transactions ont stimulé l'activité M&A et pourquoi ? Cette tendance se prolongera-t-elle au deuxième semestre ?